by

Je vous explique le jeu Starcraft 2

Ce jeu vidéo de stratégie en temps réel conçu par Blizzard est sorti en 2010 sur PC et Macintosh. Deux extensions complètent le titre. Ce deuxième épisode s’écoule à plus de 4,5 millions de copies en 2010.

Présentation du Starcraft 2

Les événements de ce titre se déroulent dans le même environnement de science-fiction que son aîné, dans le secteur Koprulu. Un Etat nommé Fédération dirige les Terrans. Mais en l’an 2499, les Protoss, des extraterrestres, démantèlent une colonie de la Fédération. Une autre race, les Zergs envahissent également plusieurs autres colonies. Mais après le renversement de la confédération par l’empereur Mengsk , les forces Protoss et Zergs sont défaites. Dans cet opus, le joueur incarne Jim Raynor, un ennemi de Mengsk. Dans le jeu, il est aidé par Matt Horner. Au fil du jeu, Il fera connaissance d’autres personnages tels que le templier Zeratul, Tychus Findaly etc. Ce dernier lui propose une mission bien payée : voler l’artefact Xel’Naga. Au cours de sa recherche de pièces manquantes de l’artefact, les rebelles de Raynor doivent affronter les Zergs, les Terrans , les Protons etc. Le templier lui confie qu’un éventuel hybride de race Zerg/Protoss peut exterminer toute vie dans le secteur et seule la reine de Zergs, Sarah Kerrigan peut contrer ce plan. Il propose à Raynor d’assaillir la planète Char. Ce dernier accepte et aidé par l’artefact, il arrive à immobiliser les Zergs et à rendre sa forme humaine à Kerrigan.

Critique de Starcraft II

L’interface claire et élégante du jeu propose le lancement rapide d’une partie en solo ou multi. On a également droit à des tutoriels de vidéo, de visionnage de replays, de consultation des arbres technologiques de chaque race. Sans oublier les données concernant le statut dans la campagne, le classement dans les leagues, les fonctions sociales telles que les chats, les messageries etc. Trois races peuvent être jouées dans le titre et elles se jouent différemment. Dans le mode solo par exemple, le jeu dispose d’une campagne de 26 niveaux consacrés aux Terrans. Le laboratoire de recherche sur le Cuirassé de Terran constitue également un attrait de ce mode. Là, on peut faire un contrat avec les mercenaires, upgrader les unités et les bâtiments à sa disposition etc. Mais si une ambiance épique et une finition aux petits oignons caractérisent souvent ce mode chez Blizzard, dans cet opus la patte graphique est plaisante sans être exceptionnelle. Aussi, le manque de détails des bâtiments et le décor plutôt sobre montrent une orientation multi-joueurs du titre. D’autant plus qu’il y a des améliorations telles que les terrains dynamiques. Les Terrans disposent maintenant des armes offensives plus dangereuses, les Zergs ont quant à eux des unités défensives plus abouties, tandis que les Protoss ont une vaste sélection de capacités redoutables. Cela promet un mode multijoueur fascinant. Mais le petit bémol, c’est que le soft ne permet pas le jeu en réseau local. Concernant le scénario et la bande-son, bien qu’il y ait un gros travail fait avec les personnages, cela n’échappe pas aux clichés et la campagne Terran n’est pas aussi remarquable que le premier opus. Enfin, les thèmes musicaux et les effets de bruits s’en tirent avec les honneurs. Bref, Starcraft II est sympa mais certains éléments affichent un copier-coller du premier volet.

starcraft-2

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.