by

Présentation du jeu : Wolf team

Wolfteam est un jeu de tir ou doom-like – first person shooter paru en 2011 et édité par Aeria games où le joueur a la capacité de se métamorphoser en loup-garou après une transformation génétique et c’est d’ailleurs cette avantage qui rend Wolfteam spécial et différent des autres FPS.

Introduction :

 

Dans Wolfteam, vous représentez un humain ou un loup dans l’objectif est de vaincre vos ennemis dans des modes variés et accomplir les missions que le jeu vous confiera. Dans ce doom-like, un grand nombre d’armes vous est attribué comme les armes à longue portée, armes d’assaut, grenades,… qui pourront s’évoluer tout au long du jeu. Ces armes seront indispensables pour les combats à distance, de plus vous aurez le pouvoir de vous transformer en loup.

Lorsque vous serez un loup, vous ne pourrez plus jouir de toutes ces armes mais vous aurez augmenté en puissance, en vitesse et deviendrez plus résistant qu’un simple humain, d’ailleurs vous aurez de nouveaux pouvoirs à votre disposition. Suite à votre mutation, vous allez devenir bien plus efficace pour les combats au corps à corps et toutes vos performances vous permettront d’évincer plus facilement tous vos adversaires. En effet, la transformation en loup du joueur dépendra des crédits ramassés et du niveau. Le jeu comporte quinze maps donc très diverses, et je trouve cela pas mal. Il existe quatre modes dont Destruction, Death Match, IceHold et Conquest. Dans l’un de ces modes, on peut opposer les humains contre les loups garous. Le jeu peut avoir jusqu’à seize joueurs.

 

Point positif du jeu :

 

Malgré un graphisme classique sans plus, le point fort que je trouve dans Wolfteam c’est son gameplay où le poids des armes est bien pris en compte, ce que je pense lui ajoute une touche d’originalité et de modernité. Les options payantes du jeu le rendent moins intéressant mais cela n’est pas si grave.

 

Wolf-Team-Jeu-Tir-Loup

 

Wolfteam est donc un jeu FPS pas comme les autres où vous pourrez laisser paraître votre côté animal.

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.