by

Injustice 2 : test

Omniprésent au cinéma, les super héros se font rares sur nos consoles. Il faut dire que les adaptations ne sont pas forcément au top.

Résumé du jeu :

Précédemment dans Injustice, manipulé par le joker, superman tue sa femme avant de ravager Métropolis. Fou de douleur, il décide d’appliquer une justice implacable. Batman et une poignée de résistant arrivent à l’arrêté, l’heure est désormais à la reconstruction, mais lorsque les problèmes ne viennent pas de la terre, ils viennent de l’espace.

Caractéristiques :

Il est vrai que c’est rare de débuter le test d’un jeu de baston par son histoire, mais c’est pourtant ce qui fait d’injustice 2 un titre à part. L’aventure offre une intrigue prenante impliquant de nombreuses cinématiques soignées profitant d’un bon doublage français et d’excellentes animations faciales, il y a même quelques embranchements scénaristiques. Par contre n’a pas évolué depuis le précédent opus, on retrouve des affrontements à bases de combos à retenir par cœur, de coups spéciaux et de prises. Il y a aussi la jauge d’énergie à tout faire. Elle permet de renforcer certains coups, de vous sortir de n’importe quelle  situation critique, d’assurer votre victoire lors d’un choc, ou de lâcher une super attaque spectaculaire. L’interaction avec les décors restent omniprésente allant des objets qu’on lance sur la tête de l’adversaire ou le contraire, ou violentes transitions aux différentes parties de l’arène. La seule justification de cette suite semble être son casting d’une trentaine de personnages jouables dont la moitié est inédit. Même si ces héros ne sont pas forcément célèbres, ils offrent des variations stylées et agréables. Néanmoins, au-delà du côté défoulement et très visuel des affrontements, les mécaniques demeurent sous des teneurs du genre. Les déplacements rigides avec des personnages avec des transitions fantaisistes font toujours tâche. En fait, ce qui transcende véritablement à l’Injustice2, c’est le reste sans négliger le côté compétitif. Outre le scénario vraiment prenant, le gros morceau réside dans le multivert. Chaque jour de nouveaux évènements sont disponibles, il s’agit d’affrontement aux règles prédéterminées incluant quelques petits défis. Les victoires permettent des récompenses sous forme d’innombrables équipements pour les héros. Il y a tout un système de niveau, d’accessoires améliorant les statistiques, le skin. On peut même rejoindre une ile pour concerter les efforts. Il est aussi possible de constituer une équipe qui se bat contre celle des joueurs avec des récompenses à la clé. Au moteur du jeu, c’est une transition très fluide avec les personnages qui continuent de se parler, la mise en scène est très travaillée, même pour les gens, ils ne sont pas forcément des joueurs hardcores de jeux de bastons, c’est un bon moyen d’être apé par le scénario du jeu et par son univers et donner envie de jouer aux personnages de tout DC, cliquez ici pour voir vous même.

test-injustice-2

On peut dire que ce n’est pas grâce à ses mécaniques qu’injustice 2 est intéressant, c’est surtout parce qu’il est fun, complet et se souci des joueurs qui sont plus dans le défoulement que dans la compétition.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.